Mystique : Hallucination collective à Bretigny-sur-Orge – Les dessous d’une polémique

2266792

Vous êtes probablement tous au courant de ce qu’il s’est passé à Bretigny-sur-Orge ce 12 juillet 2013. Un triste et grave accident à l’origine encore floue, une éclisse faible responsable du déraillage d’un train et de 6 morts. Condoléance aux familles.

Mais ce drame a rapidement été récupéré politiquement, et pas de la manière à laquelle on pouvait s’attendre. Recoupage d’information, retour sur la polémique et analyse.

Vendredi, fin d’après-midi, Twitter commence à s’alarmer d’un événement surréaliste, un train aurait déraillé dans l’Essone. On croit d’abord à un fake, mais rapidement l’info est reprise par les sites d’info. Cellule de crise, numéro vert, déclaration du premier ministre.. la machine se met en branle, les chaines d’infos lancent des éditions spéciales, et les journaux des lives sur leur sites internet. Sur Le Figaro, à 19h13 on peut lire : “Dès leur arrivée, les secours se sont fait caillasser par des jeunes, selon la police, qui a dû faire appel à une compagnie de CRS.” D’ou vient cette information ? De “la police“. Bien qu’elle ne soit pas relayée par une bonne partie de la presse, l’information se répand comme une traînée de poudre dans les milieu de droite et d’extrême droite… la polémique est lancée.

L’information vient en fait d’une certaine Nathalie Michel, du syndicat Alliance (syndicat policier classé très à droite) qui a déclaré à la presse :

«A 17 heures 30, alors que nos collègues interviennent, ils voient un groupe de jeunes qui approchent et qui semblent porter secours aux victimes. Très rapidement, ils se rendent compte que ces individus sont présents pour dépouiller les victimes et notamment les premiers cadavres. De là nos collègues chassent les individus, et, derrière, les individus ripostent en caillassant nos collègues, et les collègues pompiers. C’est honteux. C’est inqualifiable, c’est monstrueux.»

Après un habituel festival de condamnation en vrac des jeunes, des immigrés, des banlieues, des Musulman, du ramadan, des casquettes, de la viande Hallal, des pains au chocolat et sujets associés par toute la communauté d’extrême droite (qui a dit Fachosphère ? ), les démentis tombent les uns après les autres.

La Croix-Rouge dément formellement tout caillassage sur leurs équipes. Même remarque chez le SAMU de Paris. Le ministre des transport évoque quand même “pompiers qui, par petits groupes, ont été accueillis de façon un peu rude” quand des “sources policières” évoquent une “situation tendue”, et disent qu’il “y a eu quelques jets de projectiles, mais pas de caillassage”. Donc des jets de projectiles et des pompiers accueillis de façon rude ? Le doute s’impose, et des éclaircissements sont les bienvenus. Ils vont venir d’un journal local : Essone Info qui était sur place :

Les forces de l’ordre sont inflexibles et le dispositif de sécurité mis en place est très impressionnant. Peut-être trop ? Un groupe de personnes bloquées rue Boyau, exprime son mécontentement. Le ton monte lorsque plusieurs gardes mobiles les refoulent énergiquement au fond de la rue. Quelques insultes fusent, et un jeune homme lance à ce moment un projectile en direction des policiers. Ces derniers sortent les flashballs prêts à riposter. Mais ils n’en ont au final pas eu besoin, puisque les quelques personnes énervées se sont tout de suite écartées des lieux. Oui, une pierre a bien été lancée, cela dans un état de tension ambiante.

C’était donc ça. Tout s’explique. Une pierre a bien été lancée, ce qui explique “le caillassage“, l’accueil “un peu rude” des pompier, et même le “projectile lancé en direction des pompier mais qui ne les aurais pas touché“, comme on peut le lire à certains endroits. Jusque la, tout allait bien. Un triste accident, des secours efficaces et une extrême droite provocatrice, rien d’anormal en France. Lundi, le feu polémique semble éteint.

C’est sans compter ces bons pyromanes d’Alliance, qui n’abandonne pas : « Nous, on confirme. Les forces de l’ordre ont été requises par les pompiers car ils ont reçu des projectiles sur place. Le premier fait existe bel et bien. Quand on a fait appel aux renforts de police et aux CRS, c’est que la situation était devenue difficile et sérieuse. Les agents du SAMU ont été agressés ».

Jeudi 18 juillet 2013, un rapport publié dans “Le Point” vient confirmer leurs dires :  “À leur arrivée, les effectifs de la CRS 37 devaient repousser des individus, venus des quartiers voisins, qui gênaient la progression des véhicules de secours en leur jetant des projectiles” et “”Les fonctionnaires protégeaient ensuite les lieux de l’accident pour favoriser le travail des enquêteurs et des techniciens et sécuriser la visite des nombreuses autorités (président de la République, Premier ministre, ministre de l’Intérieur, ministre des Transports, ministre de la Santé…).”

Tous les journaux reprennent l’information en boucle, pourtant les informations de “Le Point” n’apportent pas grand chose. Avant l’article, on savait que des policiers avaient fait état de caillassage mais qu’aucun des “caillassés” ne confirmait. Après l’article, on sait qu’ils en ont écris un rapport, problème : les “caillassés” ne confirment toujours pas.

Voila pour le recoupage des informations jusqu’à maintenant. Maintenant analysons. Le syndicat Alliance affirme avoir été caillassé, que des jeunes voulaient en découdre, et qu’ils sont intervenus parce que la situation était difficile (personnellement, ça ne m’interpelle pas spécialement de voir un cordon de sécurité sur le site d’une catastrophe ferroviaire mais passons.. ça doit être mon coté gauchiste). Seulement voila : nous sommes en 2013, tout le monde possède un téléphone pouvant filmer, des journalistes sont arrivés sur place avec leur caméras, certains ont même été accusé par les victimes en personne de les filmer au lieu de les aider.. mais pas la moindre micro-vidéo n’atteste de la thèse d’Alliance. Rien, nada, le vide absolu. Un train déraille en région Parisienne en pleine journée et rameute tous les badauds, des émeutes urbaines ont lieu à cet endroit même, jeunes voyous et CRS s’affrontent sous les yeux de tous, et pas une seule vidéo, pas une seule photo flou pour témoigner. Pire. Urgentistes, croix-rouge, samu, pompiers, victimes, journalistes et autres badauds sur les lieux, personne ne semble capable de témoigner dans le sens des policiers du syndicat Alliance qui sont même contredis par certains de leurs collègues. De toute évidence, tout ce monde a été victime d’une énorme hallucination collective dont seul les policier du syndicat alliance au mental surentraîné ont réchappé. L’hallucination était si puissante que, même victime de tirs de projectiles, les secouristes n’ont rien vu, rien senti. Elle était si réaliste que, malgré l’assaut brutal d’une trentaine de jeunes descendus des cité avoisinantes (sans doute pour tuer le temps pendant le ramadan), les secouristes n’ont pas été blessés, les véhicules n’ont pas été abîmés. On ne peut que féliciter le travail courageux des policier d’Alliance qui, seuls dans la tourmente, face à des jeunes enragés ont protégés des secouristes inconscients de l’immense danger qu’ils courraient. Ensuite, les agents-secrets spéciale censure de Hollande sont venus et on effacés les preuves, et effacés les quelques vidéos compromettantes. Ou alors Alliance a largement exagérés son histoire, et ses membres l’ont mentionné dans leur rapport, mais cette explication est tellement moins glamour.

NB : La polémique fait aussi état de vol sur des cadavres (formellement démentis), sur des victimes (non confirmés, aucune plainte déposée) et sur un urgentiste (confirmée). Les faits son suffisamment clairs pour que je ne les commente pas.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s